350728_origVoilà tout juste cinq ans, le 3 mars 2002 que la Suisse est devenue membre de l'ONU. Et elle n'a pas chômée, prenant un rôle des plus actifs dans les réformes engagées par l'ancien Secrétaire Général Kofi Annan.
Trés impliquée dans le processus de création du Conseil des Droits de l'Homme en 2005, membre du CDH, elle a prôné tout dernièrement des droits humains
"à la carte" . Dans la perspective des célébrations du 60ème anniversaire, elle a organisé le 5 mars au CDH une table ronde portant sur "les droits humains et les objectifs volontaires" .

Aujourd'hui, Micheline Calmy-Rey, la conseillère fédérale
(Ministre des affaires étrangères) aimerait bien remplacer
Louise Arbour au poste de Haut Commissaire. Bien que cette désignation reste plus qu'improbable, elle compte néanmoins sur le soutien indéfectible du rapporteur spécial sur le droit à l'alimentation; Jean Ziegler, qui fut ovationné le 11 mars  par le Zimbabwe, l'Iran, Cuba, le Venezuela, l'Algérie.... après la présentation de son dernier rapport.

Violant les décisions de sanctions contre l'Iran du Conseil de Sécurité en raison de la poursuite du programme nucléaire iranien, Micheline Calmy Rey s'est néanmoins rendue à Téhéran, la tête couverte d'une mousseline de soie blanche, pour signer le 18 mars un contrat de gaz qui
s'élèverait entre 13 et 18 milliards d'Euros.
Du côté des féministes iraniennes, c'est  la stupeur.

Allons ! Ce  n'est pas la première fois qu'une femme ayant un poste à hautes responsabilités adopte ce signe de respect et de soumission à l'endroit du régime iranien. Avant elle il y eut
Louise Arbour en septembre 2007, Yakin Ertruk, la rapporteure spéciale sur les violences faites aux femmes en janvier 2005, et Mary Robinson, Haute Commissaire aux Droits de l'Homme pour la réunion préparatoire en février 2001 à Téhéran de la conférence mondiale contre le racisme à Durban en août 2001.