suiise_1_7_maiAujourd'hui, c'était au tour de la Confédération helvétique de passer l'examen périodique universel .
Micheline Calmy Rey, Cheffe du département fédéral des affaires étrangères, croit plus que jamais en sa mission salvatrice. Celle que certains médias comparent à une Jeanne d'Arc des temps modernes n'a pas lésiné sur les moyens pour prouver son attachement à la cause des droits humains, et sa passion pour l'ONU qu'elle n'a intégré qu'en 2002.
Elle a fait un lobbying jamais égalé pour l'élection du citoyen helvète Jean Ziegler,un des experts les plus controversé de l'ONU, en raison de ses amitiés avec des dictateurs de tout poil.
Elle n'a pas hésité à se rendre voilée à Téhéran pour signer un contrat gazier, bravant les sanctions du Conseil de Sécurité imposées sur la République islamique d'Iran.
C'est dire si cette féministe à la mode suisse a fait le bonheur aujourd'hui des "distingués" membres du Conseil des droits de l'homme.
Tous on salué son rapport, son engagement en faveur des droits humains, et l'Iran a dit combien son pays était heureux de cette proche coopération depuis tant d'années. Inspirée par tant de louanges, la Suisse a bien l'intention de devenir tête de file de la croisade pour l'universel, le dialogue, l'accomplissement de la paix entre les peuples.
L'ambassadeur Algérien, Idriss Jazeiry - par ailleurs président du Ad hoc comité sur les normes complémentaires sur le racisme, et promoteur de la nouvelle définition de l'antisémitisme, n'a pas pu cacher ses sentiments de piété face à celle qui est en train de devenir l'icône Calmy Rey.

"Permettez moi de dire combien j'étais ému par moment par la présentation d'une grande sincérité de son excellence Madamesuisse_7_mai Micheline Calmy Rey, Conseillère fédérale suisse. Nous nous félicitons de l'attachement de la Suisse que Madame Calmy Rey symbolise avec brio, au multilatéralisme, notamment au plan humanitaire et à la promotion des droits de l'homme.
Nous sommes désireux de voir la Suisse exercer un leadership moral dans le domaine de la lutte contre le racisme, de par son ouverture sur l'universel en tant qu'Etat hôte des Nations Unies."