La liste des hommes politiques qui préconisent le dialogue avec les régimes les plus obscurantistes - régimes qui ont fait de l'apartheid sexuel et de la diabolisation des libertés individuelles leur vision politique et sociétale - s'allonge décidément un peu plus chaque jour.
Cette liste  est si longue qu'il faudrait des centaines de pages de blogs pour pouvoir aligner les noms.
Certes on peut citer comme un des précurseurs de ces dérives lamentables, le président américain Jimmy Carter qui dés 1979 considérait
l'Arabie Saoudite comme une amie, et dernièrement préconisait le dialogue avec le Hamas dont on connaît les liens avec la République islamique d'Iran.
Les Etats Unis ne sont pas les seuls à apporter leur soutien sans faille au régime saoudien. On s'en souvient, le Président Nicolas Sarkozy avait même salué en janvier, lors de son célèbre discours de Riyad, la fameuse "politique de civilisation" (qui fit couler tant d'encre au mois de janvier 2008) face au Conseil Consultatif du Royaume saoudien, comptant 150 hommes et zéro femmes.
Les chantres masculins du dialogue
  se comptent par dizaines. Ils sont d'ailleurs prêts à briser même le tabou des tabous, en se rendant en
Iran malgré les sanctions du Conseil de Sécurité.
Tous s'affairent, hommes d'affaires, hommes politiques, députés etc...considérant qu'il faut dés à présent préparer un "hypothétique" après Ahmadinedjad, qui ne pourrait être - bien évidemment - que progressiste.

De Jean-Louis Bianco député PS, à Jacques Myard, député UMP, de Hubert Védrine, ancien Ministre des affaires étrangères (et représentant pour l'Europe de l'Ouest de l'Alliance des civilisations), à Lionel Jospin, ancien premier ministre, chacun y va de son engagement vers ce fameux dialogue, tant loué par l'ancien (futur ?)
président Khatami. Il ne faut pas oublier que celui que tous cherchent à présenter comme un "modéré" (qui fut à l'initiative du "dialogue" puis de l'Alliance des civilisations dés 1998, (voir chapitre consacré à l'Alliance dans Les Nations désUnies)) , n'eut de cesse de réprimer toute opposition politique durant sa présidence, accéléra le programme nucléaire iranien, ne fit en rien évoluer les droits fondamentaux des femmes, sauf peut-être, pour la façade, en matière de représentation politique ???!!!!

Aujourd'hui, la question de la représentativité des femmes est devenue centrale dans les plateformes onusiennes et autres. Et les femmes sont plus que jamais instrumentalisées. On se plait ainsi à présenter des délégations à larges proportions de femmes, foulards Dior et sacs Gucci, qui vont jusqu'à légitimer la règlementation de la polygamie à l'instar du Bahrein, lors de son examen périodique universel en avril 2008.

En face, des pays comme la France, (malgré les efforts du Président Sarkozy à donner des postes à responsabilité à certaines femmes emblèmatiques), continue d'avoir des négociateurs du quai d'Orsay, majoritairement - pour ne pas dire essentiellement - masculins. 


Nous nous retrouvons donc devant ce terrible constat. C'est en raison des discriminations persistantes à l'encontre des femmes et du peu de représentation politique et économique  dans le monde, que les femmes sont si peu nombreuses à se rendre en Iran pour participer au mirage du dialogue. La République Islamique ne rechigne en effet nullement à recevoir les grandes dames de ce monde, du moment qu'elle acceptent de se plier aux préceptes islamiques et se couvrent la tête.

La Galerie de portrait des hommes qui portent de plus en plus leur regard en direction de l'Iran est si longue, qu'un rapide inventaire des grandes figures qui se sont rendues en République islamique d'Iran la semaine dernière est déjà suffisamment éloquent. (voir "la semaine en image" sur le site d'Iran resist).

Pour les femmes, on compte au nombre de 4 les grandes figures qui se sont rendues dans la République islamique d'Iran depuis 2001. 
Du fait de leur statut et de leur fonction, que ces femmes précisemment aient accepté de porter le voile, a une portée symbolique d'autant plus importante pour la cause de toutes les femmes dans le monde.

Avril 2001 - Conférence préparatoire asiatique à la conférence mondiale contre le racisme de Durban Téhéran :Mary RobinYakin_Erturkson Haute Commissaire aux droits de l'homme, voilée

Fevrier 2005 - Visite en Iran de la rapporteure spéciale sur les violences faites aux femmes Yakin Erturk, voilée (photo Mehdi Khoshnevis)

Septembre 2007 - Conférence
du Mouvement des Non alignés à Téhéran, sur les "Droits de l'homme et la diversité multiculturelle" à laquelle participe  la Haute Commissaire aux droits de l'homme, Louise Arbour, voilée. 

Mars 2008 -
Visite commerciale pour signer un contrat gazier de 13 milliards de dollars, par la Cheffe de la diplomatie de la Suisse, Micheline Calmy Rey, voilée.

Octobre 2008 -
Conférence de Téhéran sur "La religion dans le monde moderne", à laquelle participe Mary Robinson, ancienne Haute Commissaire aux droits de l'homme et ancienne Présidente de l'Irlande, voilée.