mickeyLe 18 novembre 1928 voyait la naissance de Mickey Mouse sur les écrans de cinéma, la drôle de petite souris à l'idéologie un peu niaise. Elle s'affrontait aux méchants et aux bêtes plus grandes qu'elle, mais elle était si maligne qu'elle gagnait toujours, échappait aux plus graves cataclysmes et savait honorer et défendre les petits et les faibles contre les grands vaniteux obséquieux.
A cette époque, les discours de la SDN étaient emplis de cette idéologie grandiloquente et la naissance de Mickey aurait pu sembler bien dérisoire à un an de la crise économique de 1929....

80 ans plus tard, le 18 novembre 2008, à l'ONU à Genève - alors que le Conseil des droits de l'homme n'a toujours pas convoqué de Session spéciale concernant les violations extrêmes des droits humains en République Démocratique du Congo, qui ont fait leurs cortèges de massacres et plus d'un million de déplacés - était inauguré avec faste petits fours, champagne et discours la salle 20 de l'édifice Genevois, restaurée et appelée désormais "Salle des droits de l'homme et de l'Alliance des civilisations".

barcelo_2Offerte par l'Espagne, la voûte de la salle 20 conçue par l'artiste espagnol Miguel Barcelo est déjà présentée comme la Chapelle Sixtine du 21ème siècle.
Depuis plusieurs semaines déjà, la polémique faisait rage concernant le financement de cette oeuvre : 20 millions d'Euros dont 500.000€ prélevés sur le Fond pour le développement du Ministère des affaires étrangères espagnol.

A ceux qui - en Espagne et ailleurs - ont été choqués par l’utilisation de ces fonds, le gouvernement espagnol a répondu que le Fond pour le développement n'avait pas pour seule destination les pays les plus pauvres, mais devait servir à promouvoir la solidarité internationale de manière générale.


La polémique enfla à tel point que la conférence de Presse de Miguel Barcelo fut annulée à la dernière minute pour "conflit d'agenda".
Le communiqué de presse de l'ONU ne mentionne pas qui furent les 700 invités ni l'ensemble des discours qui ont été prononcés.
En tout cas, il fallait en être... aux côtés du Roi et de la Reine d'Espagne, le Secrétaire Général Ban Ki Moon, le premier Ministre espagnol José Luis Zapatero et son partenaire d'Alliance, l'islamiste "modéré" Erdogan qui
dernièrement déclara que la diffamation des religions était un crime contre l'humanité .

*"L'alliance des civilisations, un cheval de troie à l'ONU" , titre repris du chapitre de les "Nations désUnies", éditions Jacob Duvernet, consacré à ce mécanisme de l'ONU intitulé Alliance des civilisations, et initiée par le Président iranien Khatami en 1998, dont les acteurs principaux sont l'Espagne et la Turquie.

* Voir excellent numéro de Controverse n° 9 consacré à l'Alliance des civilisations.