Newsletter de septembre de Claude B. Levenson
C’est une « lettre » un peu différente qui suit, en fait juste une traduction rapide d’un poème de Tenzin Woeser qui dit tellement de choses que j’ai eu envie de le partager. Celle qui l’a écrit est devenue au fil des temps récents une voix écoutée, parfois entendue et répercutée, de la résilience tibétaine en Chine. Ses démêlés avec la bureaucratie officielle lui ont valu d’être licenciée et ostracisée : bien que d’éducation chinoise et écrivant en chinois, elle est restée profondément tibétaine, attachée aux valeurs de ses traditions et le défendant avec autant de cran que de sérénité. Interdite d’écriture, elle a vu ses blogs censurés, puis bloqués, tandis que son passeport lui est systématiquement refusé malgré plusieurs invitations à l’étranger.Lors d’une tentative de retour à Lhassa avec son compagnon en août passé, le couple s’est vu contraint de repartir bien plus tôt que prévu : la jeune femme a été arrêtée, longuement interrogée, avertie de se tenir tranquille et avisée de quitter rapidement la ville. Ses impressions se passent de commentaire. suite ... LA_PEUR_A_LHASSA_1_