louise_arbour_2_juinLa Haute Commissaire aux droits de l’homme qui va rendre son tablier le 1er juillet, (nous ignorons toujours qui va lui succéder) a prononcé son dernier discours présentant le bilan de ses activités ce matin en ouverture de la huitième session du Conseil des droits de l’homme.

Le cœur de pleureuses était là, pays après pays, pour louer le rôle de la Haute Commissaire et la manière dont elle a su accompagner le processus de réformes.

Deux ans après le lancement de cette honorable instance, le bilan est plus qu'affolant !

Son testament de Haute commissaire et sa vision pour les travaux du Conseil pour l’année qui couvrira juin2008-2009 contiennent de nombreux points inquiétants comme l’organisation d’une consultation d’experts  sur ce qu’il est possible de faire pour limiter la liberté d’expression quand il s’agit de haine contre les religions.

Relevons d’ores et déjà qu’elle a entériné la redéfinition de  l’antisémitisme puisqu'il est orthographé sous la forme « anti-Sémitisme » dans le communiqué diffusant l'intégralité de son discours!

Initiée par l’Algérie, cette nouvelle orthographe indique que l’anti-Sémitisme attaque les Sémites arabes et par extension tous les musulmans. D’ailleurs, l’Organisation de la Conférence Islamique n’a pas manqué de mettre en exergue la lutte contre l’anti-Sémitisme comme une priorité.

Un bon point néanmoins, Louise Arbour condamne l’obstruction à l’aide humanitaire par la junte birmane.