Le 26 mars, les 18 experts du Comité Consultatif ont été élus (si l'on peut parler d'élection pour certains groupes) au CDH. En effet, pour le groupe Afrique composé de 5 membres, il n'y avait pas plus de 5 candidats, idem pour les 5 experts du groupe Asie. Pour le groupe Amérique latine et caraïbe, le Brésil s'était retiré à la dernière minute, la désignation des 3 experts s'effectua du coup sans vote. Un vote fut donc nécessaire pour le groupe Europe orientale, qui a désigné haut la main l'Azerbaïdjan (membre de l'OCI) et la Fédération du Russie, contre la Croatie et la Pologne. Pour l'Europe de l'Ouest et autre où l'on assista à une vraie compétition pour l'élection des 3 experts parmi 8 candidats, Jean Ziegler fut élu avec 40 voix sur 47 malgré de nombreuses protestations ! Le retrait du Brésil a certainement profité à Cuba.
Était-ce le prix à payer par le plus grand pays d'Amérique du Sud pour que Ziegler fasse machine arrière sur son projet de moratoire sur les bio-carburants ? Ou bien aurait-il eu ainsi le vote du Brésil ? C'est ce que suggère Michel Bührer dans son article "Ziegler fait un geste pour les carburants verts"